Communautés portuaires-GECOPE

Dans le cadre de l’appel à projet de l’ANR Gouverner et Administrer, plusieurs équipes de recherche en sciences sociales issues pour l’essentiel de la fédération de recherche Pôle Mer et Littoral (Université de Nantes – CNRS) interrogent la recomposition du rôle de l’Etat et plus largement de l’autorité publique dans le cadre du programme GeCOPe (Gouverner des espaces potentiellement conflictuels. Ports et communautés portuaires d’Europe à l’heure de la mondialisation). Face à la délégation, la décentralisation, la privatisation, il s’agit de questionner le positionnement de l’autorité publique, l’articulation entre les échelles de gouvernement (Europe, Etat, région, ville, communauté d’acteurs), les nouvelles distributions des rôles entre les acteurs publics et privés.

Depuis une vingtaine d’années, le secteur d’activité maritime et portuaire est affecté par de profonds changements. Changements d’ordre conjoncturels liés à la mondialisation des échanges et à la financiarisation croissante des activités. Changements d’ordre structurels liés à la libéralisation des activités via un processus généralisé à l’échelle de la planète de remise en question du rôle des acteurs publics dans la gestion des affaires portuaires. Dans la plupart des cas, les nouvelles gouvernances portuaires concèdent au secteur privé l’exploitation marchande des surfaces bord à quai et cantonnent les acteurs publics dans un rôle d’autorité gestionnaire du domaine public et d’encadrement légal des activités. Ce principe s’érige même en modèle, celui du landlord port. Cette nouvelle frontière entre public et privé ne règle pas cependant, ou du moins de manière ambiguë, la question du pilotage stratégique de ces espaces dont les usages relèvent plus que jamais tout à la fois de l’intérêt particulier et de l’intérêt général. Gouverner et administrer les espaces portuaires relèvent toujours d’une architecture complexe de la prise de décision où sphères entrepreneuriales et institutionnelles disposent de prérogatives différentes mais nécessairement convergentes.
L’objectif de ce carnet est de confronter différentes approches disciplinaires sur la question des espaces portuaires et, en particulier, sur celle des communautés d’acteurs qui les pratiquent. Notre réflexion propose d’éclairer 2 notions en particulier, celles de la communauté et de la conflictualité.

Communautés portuaires
Les interfaces portuaires se caractérisent traditionnellement par une coordination d’acteurs publics et privés inscrite dans des dimensions aussi bien formelles qu’informelles. Cette coordination, qui trouve sa cohérence dans la « place portuaire » et dans l’identification d’un intérêt commun à géométrie variable, se déploie désormais dans des réseaux de plus en plus globalisés à la faveur de la libéralisation des activités et de l’internationalisation des entreprises. Ces deux processus ont indéniablement bouleversé la conception du port comme « bien public » par la sphère institutionnelle. Dans ce contexte, comment se recomposent ou se décomposent les tissus entrepreneuriaux et institutionnels ? Comment se matérialise aujourd’hui la notion de « communauté portuaire » ? « Place et communauté portuaires » recouvrent-elles le même périmètre et en quoi ces deux notions font-elles sens dans le port contemporain ?

Conflictualité portuaire
Recherche de compétitivité et performance économique sont aujourd’hui au centre des politiques portuaires fondées sur la libéralisation des activités et la mise en concession des terminaux. Dans un contexte marqué par la récurrence de conflictualités anciennes, cette nouvelle donne n’engendre-t-elle pas de nouvelles formes de tensions ? Ou au contraire, participe-t-elle à la construction de nouveaux consensus ? Enfin, on peut toujours s’interroger sur le respect des objectifs annoncés en matière de compétitivité dans le cadre de la réforme portuaire. Dans bien des cas, là où il n’y a qu’un unique terminal à concéder, cette libéralisation se traduit par le simple transfert d’un monopole public à un monopole privé.


Une réflexion au sujet de « Communautés portuaires-GECOPE »

  1. Monsieur WordPress

    Ceci est un exemple d’un commentaire dans WordPress. Vous pouvez le modifier pour mettre ici des informations vous concernant ou concernant votre site afin que vos lecteurs en sachent un peu plus sur vous. Vous pouvez créer autant de commentaires que vous voulez, et gérer l’intégralité de votre contenu dans WordPress.

Les commentaires sont fermés.